Sur les pas de Colette en Puisaye
- Du jeudi 25 au dimanche 28 mai  2017 -

LORRAINE
<< Retour à la liste


« SUR LES PAS DE COLETTE » – du Jeudi 25 mai au dimanche 28 mai 2017 –

C’est avec enthousiasme que deux équipages de la T.U. Lorraine prirent la route pour participer à la balade « Sur les pas de Colette en Puisaye » remarquablement organisée par Marc et Christine Montenvert de la T.U. Ile de France.

Après avoir quitté la Lorraine, les Traction de Claude et Marie, de Michel et Christiane, font halte à Provins, célèbre pour ses fortifications médiévales et sa Tour César, donjon du XIIe siècle, symbole de la puissance des comtes de Champagne.

A Samois sur Seine, ville où le guitariste de génie, Django Reinhardt a terminé sa vie, nous retrouvons les amis tractionistes d’Ile de France. Après un accueil fort sympathique, vient l’heure pour plus de vingt équipages de prendre fièrement la route en direction de Ferrières-en-Gâtinais. A Dicy, nous découvrons la Fabuloserie, lieu conçu par l’architecte Alain Bourbonnais pour abriter sa collection « Art hors normes » constituée de productions insolites réalisées par des autodidactes. L’espace se compose d’une maison musée et d’un magnifique jardin de plein air dit « Le jardin habité ».

Le lendemain, après la visite du train-musée ferroviaire et postal en gare de Toussy, embarquement à bord du train-restaurant Picasso X3814 ! Lors d’une promenade champêtre, nous savourons un excellent déjeuner sur des airs de bal musette tout en admirant les paysages verdoyants de la Puisaye.

Puis vient le point d’orgue de notre promenade : La Maison de Colette à Saint-Sauveur, demeure qui accompagna l’écrivain tout au long de sa vie. La bâtisse aux volets gris, coiffée d’un toit d’ardoise, cache à l’arrière de magnifiques jardins où domine une glycine bicentenaire. En ces lieux souffle l’esprit …
Grâce aux écrits de Colette, à la compétence des restaurateurs, au bénévolat surtout, la maison fut reconstituée et retrouva ses couleurs d’antan. Elle bénéficie aujourd’hui du label « Maison des Illustres ».

Le lendemain, visite du Château de Ratilly à Treigny, bel édifice enserré dans un écrin de verdure, classé monument historique depuis 1983. Son origine remonte au XIe siècle lors de l’établissement de la féodalité en Puisaye. Il est doté d’une enceinte de six tours, deux d’entre elles encadrant le pont levis. Après de nombreuses vicissitudes au cours de l’histoire, il est devenu un lieu culturel qui accueille un atelier de poterie et des expositions variées d’art contemporain.

A midi, repas à la ferme « Le Moulin de Vanneau » à Saints-en-Puisaye avec veaux, vaches, cochons, couvées … et j’en passe. On y mange des produits locaux et on peut danser au son de l’accordéon.

Non loin, la majesté du Château de Saint-Fargeau s’offre à nos yeux. Il fait très chaud et il est agréable de s’asseoir un instant pour s’immerger de l’âme de ces lieux … Ancien château fortifié de briques rouges, Saint-Fargeau est aujourd’hui château d’agrément. Son histoire s’étend sur plus de dix siècles et il est fier de ses illustres propriétaires dont Jacques Cœur, grand argentier du roi Charles VII, puis « La Grande Mademoiselle », cousine de Louis XIV. Ancienne demeure de l’Académicien Jean d’Ormesson, le château fut le théâtre du feuilleton « Au plaisir de Dieu » et chaque été, il est le cadre d’un grand spectacle « Son et lumière ». Quant à nous, après la visite, nous découvrons la ferme et la beauté du parc lors d’une agréable promenade en calèche.

Puis notre balade en Puisaye prend fin avec la visite de la Carrière d’Aubigny, déjà exploitée, dit-on, à l’époque gallo-romaine. En ces lieux, la température est constante : 12°. Heureusement, chacun (ou presque) a pris sa petite laine… Ici, était extraite la pierre de Forterre, calcaire, très dure, blanche, à grains fins, se prêtant parfaitement à la construction. L’exploitation fut à son apogée lors des 18e et 19e siècles et cessa en 1940. Elle contribua à la construction de nombreux édifices parisiens dont l’Hôtel de Ville, le Conservatoire des Arts et Métiers…

Après un dernier et excellent repas à l’Auberge des Sources à Druyes-Les-Belles-Fontaines, nous quittons nos sympathiques amis d’Ile de France

Peu de soucis mécaniques, de bons guides lors de nos visites, de bons repas, et beaucoup de bonne humeur furent l’apanage de ces agréables journées.

Merci à Marc et Christine pour leur disponibilité, leur accueil chaleureux et leur gentillesse, merci à Dominique et Marie-Christine, à Maryvonne et Elie, à Lionel et Guilaine et à tous les amis tractionistes d’Ile de France.

Et bravo à nos chères Traction qui ont tenu leurs promesses et ne nous ont pas déçus !

Marie Daffini




"Sur les pas de Colette"

A Samois sur Seine, lieu de départ

La Fabuloserie à Dicy

Le déjeuner dans le petit train touristique

La Maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye

Le Jardin de Colette derrière la Maison

Le Château de Ratilly à Treigny

Déjeuner à la Ferme "Le Moulin de Vanneau" à Saints-en-Puisaye

Nos Traction devant le magnifique Château de Saint-Fargeau

Visite des Carrières d'Aubigny où fut extraite la pierre de Forterre

Apéritif et remerciements à Christine et Marc

Déjeuner à l'Auberge des Sources à Druyes-Les-Belles-Fontaines à l'issue de notre balade